Message de la principale et vice-chancelière de l’Université McGill à l’occasion du 40e anniversaire du Département de médecine familiale de McGill

C’est un honneur pour moi de féliciter toute l’équipe du Département de médecine familiale de McGill à l’occasion de son 40e anniversaire. Voilà donc 40 ans que nous pouvons compter sur ces étudiants, professeurs, praticiens et employés dévoués, enthousiastes et talentueux.

La petite section universitaire des tout débuts, qui offrait un programme d’enseignement modeste, est devenue un département à part entière qui comprend aujourd’hui six unités de médecine familiale déployées sur le territoire québécois. Les gens qui y travaillent prodiguent leurs soins à des clientèles diverses, notamment aux plus démunis, aux immigrants et aux populations autochtones. Aujourd’hui, le Département est une composante vitale de la Faculté de médecine, ce qui témoigne de l’importance des soins de premier recours dans notre société.

Je suis fort heureuse d’assister au présent symposium, Vers une vision commune des soins de première ligne au Québec, organisé dans le cadre des célébrations entourant le 40e anniversaire du Département. C’est avec plaisir que je participerai aux échanges. Je tiens à remercier tous les participants, les organismes partenaires et les conférenciers qui ont généreusement donné de leur précieux temps pour être parmi nous aujourd’hui. Je souhaite à tous un symposium des plus enrichissants.

 

Professeure Suzanne Fortier

Principale et vice-chancelière


MESSAGE Du Doyen de la Faculté de médecine DE L’UNIVERSITÉ MCGILL À L’OCCASION DU 40E ANNIVERSAIRE DU DÉPARTEMENT DE MÉDECINE FAMILIALE DE MCGILL

Au nom de la Faculté de médecine de l’Université McGill, je félicite de tout cœur le Département de médecine de famille à l’occasion de son 40e anniversaire et souhaite la bienvenue à tous au Symposium McGill sur les politiques de soins de première ligne.

À ses débuts, il y a 40 ans, le Département de médecine de famille ne comptait que quelques diplômés. Depuis, il est devenu le plus grand département de notre Faculté et occupe une place importante dans notre nouveau programme d’études médicales de premier cycle. Le Département se distingue également par son remarquable programme de maîtrise de recherche en médecine de famille, l’un des rares programmes du genre en Amérique du Nord. La communauté exceptionnelle de praticiens en soins de première ligne, de chercheurs, d’étudiants, de résidents et de personnel de soutien du Département est profondément engagée à répondre aux besoins des Québécois et de l’ensemble de la société en matière de santé.

Nous savons que les soins de première ligne sont au cœur d’un système de santé viable. Nous avons maintenant besoin d’une vision commune, à l’échelle provinciale, afin de concrétiser notre mission collectivement. Le présent événement offre une tribune de premier plan qui nous aidera à atteindre nos objectifs communs.

Réunissant des chefs de file du monde entier, ce symposium s’annonce déterminant et très enrichissant. Je suis ravi d’y prendre part.

Sincères salutations,

David Eidelman, MDCM
Vice-principal (Santé et affaires médicales)
Doyen de la Faculté de médecine
Université McGill