Conférenciers

Adam Gavsie, M.D., CFPC

Dr Adam Gavsie est un médecin de famille qui a obtenu son doctorat en médecine et effectué sa résidence en médecine familiale à l’Université McGill. Il a débuté sa carrière en pratiquant la médecine rurale et pour les Premières Nations dans certaines des régions les plus reculées du Canada, dont le nord de l’Ontario, le Nunavik (nord du Québec) et le Yukon. Sa formation en yoga l’a poussé à explorer la médecine intégrative et holistique, ce qui l’a conduit ensuite à une formation en réduction du stress par la pleine conscience et une certification d’instructeur en Hatha Yoga et en yoga restaurateur. Il est membre diplômé de médecine intégrative du programme de médecine intégrative à l’Université d’Arizona à Tucson et un membre de l’American Board of Integrative and Holistic Medicine. Le Dr Gavsie est professeur adjoint en médecine de famille à l’Université McGill et participe activement à l’enseignement aux étudiants en médecine et aux résidents à sa clinique et à la Faculté de médecine.


Marc Ware, M.D., MRCP(UK), M. Sc.

Le Dr Mark Ware est professeur agrégé de médecine de famille et d’anesthésie à l’Université McGill et directeur de la recherche clinique à l’Unité de gestion de la douleur Alan-Edwards du Centre universitaire de santé McGill. Il exerce en médecine de la douleur à l’Hôpital général de Montréal et à l’Institut neurologique de Montréal. Il a reçu des subventions de recherche des IRSC et est chercheur-boursier clinicien senior du FRSQ. Il enseigne la gestion clinique de la douleur, dont l’aspect pharmacologique, les approches complémentaires de gestion de la douleur chronique, ainsi que la neurobiologie de la douleur.


Howard Bergman, M.D., FCFP, FRCPC

Howard Bergman est directeur du Département de médecine de famille de l’université McGill. Il est professeur titulaire des départements de médecine, médecine de famille et oncologie. De 2001 à 2015, le a été le premier  titulaire de la Chaire Dr Joseph Kaufmann en gériatrie. De 2009 à 2011, il a été vice-président Affaires scientifiques du Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ). De 1993 à 2009, il a été directeur de la Division de gériatrie du Département de médecine de l’université McGill et de l’Hôpital général juif. En 2001-2002, il a été médecin-chef et chef intérimaire du Département de médecine de l’Hôpital général juif.

Dr Bergman est fellow du Collège des médecins de famille du Canada et du Collège royal des médecins et des chirurgiens du Canada. Il est aussi fellow de l’Académie canadienne des sciences de la santé. Il a été président de la Société canadienne de gériatrie qui lui a décerné le Ronald Cape Distinguished Service Award. De 2003 à 2009, il a été  directeur du Réseau québécois de recherche sur le vieillissement subventionné par le FRSQ et, de 2004 à 2009, président du conseil consultatif de l’Institut du vieillissement des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Il est aussi fellow de l’American Geriatrics Society. En2014, Collège des médecins de famille du Canada lui a discerné un prix pour l’ensemble des réalisations dans la recherche en médecine familiale.

En 2000-2001, Dr Bergman a été membre de la Commission d’étude sur les services de santé et les services sociaux (Commission Clair) qui a soumis son rapport en janvier 2001. Il est reconnu comme l’auteur de celle sur la création des GMF. Nommé en 2007 président du comité d’experts par le ministre de la Santé et Services sociaux du Québec, il a soumis en 2009le Plan Alzheimer Québec, qui couvre tous les aspects, de la prévention à la fin de vie, y compris la recherche. Il a récemment travaillé à la création d’une équipe canadienne vouée à l’évaluation des initiatives pour améliorer la prise en charge et le suivi des personnes atteintes de la maladie et de leurs proches. 


Benjamin Kligler, M.D.

Dr Benjamin Kligler est directeur adjoint du Département de médecine intégrative de l’hôpital Mount Sinai Beth Israel. Il est professeur agrégé de médecine familiale et sociale à l’Albert Einstein College of Medicine et directeur de la recherche au Center for Health and Healing, un cabinet de médecine intégrative fondé en mai 2000. En outre, le Dr Kligler est codirecteur du programme de stage de perfectionnement (fellowship) en médecine intégrative de Beth Israel, qui a accepté ses premiers fellows en janvier 2002, et enseigne au programme de résidence en médecine familiale urbaine de Beth Israel. Ancien président du Consortium of Academic Health Centers for Integrative Medicine, il est l’auteur de l’ouvrage Curriculum in Complementary Therapies: A Guide for the Medical Educator et corédacteur du manuel Integrative Medicine: Principles for Practice, publié par McGraw-Hill en 2004. Il est également corédacteur en chef de la revue à comité de lecture Explore:The Journal of Science and Healing. Formé en hypnothérapie ericksonienne et en acupuncture, le Dr Kligler intègre ces pratiques ainsi que les médicaments à base de plantes dans sa prestation de soins de première ligne au Center for Health and Healing.


Patricia Lebensohn, M.D.

La Dre Patricia Lebensohn est arrivée à l’Arizona Center for Integrative Medicine (ACIM) après avoir occupé différents postes au sein du corps professoral du Collège de médecine de l’Université de l’Arizona depuis 1993. Elle a terminé le programme de perfectionnement (fellowship) en médecine intégrative de l’ACIM en 2005. Directrice du programme de résidence en médecine de famille de 1999 à 2007, elle est actuellement mentore dans le programme Societies du Collège de médecine, en plus de diriger le programme de médecine intégrative en cours de résidence. La Dre Lebensohn est également clinicienne-enseignante à la résidence en médecine de famille et coordonnatrice du programme de médecine intégrative en médecine de famille à l’Université de l’Arizona.

La Dre Lebensohn est titulaire d’un certificat en médecine de famille en plus d’être formée en psychiatrie et en thérapie familiale. Diplômée de l’Université nationale de Rosario, en Argentine, en 1982, elle a terminé une résidence en psychiatrie en Argentine en 1987, puis une résidence en médecine de famille au St. Josephs Health Center de Syracuse, New York en 1993. Elle a également une formation approfondie en thérapie familiale systémique.

La Dre Lebensohn continue de prodiguer des soins dans l’ensemble du champ d’activité de la médecine de famille, y compris des soins prénataux et d’accouchement. En plus de la médecine intégrative, elle s’intéresse à la santé maternelle et infantile, à la santé des femmes, à la santé comportementale et aux aspects interculturels de la médecine.


Lynda Balneaves, Ph. D.

La Pre Lynda Balneaves est directrice du Centre for Integrative Medicine de l’Université de Toronto et professeure agrégée au Département de psychiatrie et à la Faculté de pharmacie Leslie Dan. Elle est également scientifique au département de soins de soutien du Princess Margaret Cancer Centre. Elle est actuellement professeure agrégée et directrice associée à la recherche à l’École de sciences infirmières de l’Université de la Colombie-Britannique, ainsi qu’infirmière-chercheuse affiliée à la BC Cancer Agency. La Pre Balneaves est une spécialiste de premier plan de l’aide à la prise de décisions fondées sur des données probantes en matière de thérapies complémentaires chez les personnes atteintes de cancer. Elle met au point et évalue divers outils pédagogiques et d’aide décisionnelle destinés aux patients, aux familles et aux professionnels de la santé qui doivent prendre des décisions relatives aux thérapies complémentaires dans des milieux de soins traditionnels et extrahospitaliers. Elle participe également à des études d’évaluation de thérapies complémentaires.


Helene Langevin, M.D., Ph. D.

La Dre Helene Langevin a obtenu son diplôme en médecine (M.D.,C.M.) à l’Université McGill en 1978. Elle a ensuite fait un stage de recherche postdoctorale en neurochimie à la MRC Neurochemical Pharmacology Unit à Cambridge, en Angleterre, puis sa résidence en médecine interne et un fellowship en endocrinologie et métabolisme au Johns Hopkins Hospital. Professeure à la résidence en médecine à la Faculté de médecine de Harvard, au Brigham and Women’s Hospital, elle fait également partie du corps professoral à temps partiel en neurologie, orthopédie et réadaptation au Collège de médecine de l’Université du Vermont. Elle est la chercheuse principale de deux études financées par les National Institutes of Health sur le rôle du tissu conjonctif dans la lombalgie et les mécanismes des thérapies manuelles et par le mouvement. Ses études antérieures chez des modèles humains et animaux ont montré que la stimulation mécanique des tissus conjuguée à l’étirement tissulaire et à l’acupuncture entraîne une réponse cellulaire dynamique dans les tissus conjonctifs.

La Dre Langevin a été nommée directrice du Osher Center for Integrative Medicine à la Faculté de médecine de Harvard et au Brigham and Women’s Hospital en novembre 2012. Au moyen de la recherche translationnelle, le Osher Center vise à mettre à l’essai et à appliquer les principes des soins intégrés, se positionnant comme leader d’opinion en forgeant des liens médicaux à l’échelle physiologique, clinique et communautaire. Pour réaliser cette mission, le Centre a adopté une vision stratégique de décloisonnement, axée sur la création d’un réseau de recherche, de formation et de soins aux patients en médecine intégrative dans l’ensemble de la Faculté de médecine de Harvard, en lien avec les autres centres Osher de l’Université de la Californie à San Francisco, de l’Institut Karolinska, en Suède, de l’Université Northwestern et de l’Université Vanderbilt.


Esther Sternberg, M.D., Ph. D.

La Dre Esther Sternberg est reconnue internationalement pour ses découvertes sur les interactions entre le cerveau et le système immunitaire et les effets sur la santé de la réponse cérébrale au stress : l’étude de l’interaction entre l’esprit et le corps. Conférencière dynamique reconnue comme porte-parole par ses pairs, elle traite de sujets scientifiques complexes de façon accessible à tous, en conjuguant crédibilité universitaire, passion scientifique et compassion médicale. Actuellement professeure de médecine et directrice de la recherche à l’Arizona Center for Integrative Medicine de l’Université de l’Arizona à Tucson, la Dre Sternberg est la directrice fondatrice de l’Institute on Place and Wellbeing de l’Université, un institut interdisciplinaire unique qui réunit des professionnels des sciences biomédicales, de la santé et du design dans le but de mener des recherches sur les lieux favorisant la santé et le bien-être, et de créer de tels lieux. La Dre Sternberg a obtenu son diplôme en médecine et fait une formation en rhumatologie à l’Université McGill. Elle a fait partie du corps professoral de l’Université Washington de St. Louis, au Missouri (1980-1986), été scientifique principale et chef de section aux National Institutes of Health (1986-2012) et professeure-chercheuse à l’American University (Washington, D.C.). En plus d’avoir publié de nombreux articles dans des revues scientifiques de premier plan, elle fait partie du comité de lecture et de rédaction de nombreux périodiques scientifiques. Elle a dirigé la publication de plusieurs manuels et publié deux ouvrages populaires : The Balance Within: The Science Connecting Health and Emotions (W.H. Freeman & Co. 2000; livre de poche H. Holt 2001; édition néerlandaise 2001, chinoise 2002, japonaise 2005) et le succès de librairie Healing Spaces: The Science of Place and Well-being (Harvard University Press 2009; livre de poche 2010; édition allemande 2011, coréenne 2013). Elle a également créé et animé une émission spéciale à PBS intitulée « The Science of Healing » et basée sur ses livres. Elle a conseillé de nombreuses organisations nationales et internationales sur l’impact du lieu sur le bien-être, y compris la General Services Administration et le Surgeon General des États-Unis, ainsi que le Vatican. Lauréate de nombreux prix et distinctions, elle figure notamment parmi les « 300 femmes ayant changé la médecine » désignées par la National Library of Medicine des États-Unis.


Sunita Vohra, M.D.

La Dre Sunita Vohra est professeure à la Faculté de médecine et à l’École de santé publique de l’Université de l’Alberta. Elle est fondatrice et directrice du programme Complementary and Alternative Research and Education (CARE), première initiative canadienne de médecine intégrative en pédiatrie, ainsi que du réseau national de recherche et d’enseignement en pédiatrie PedCAM. La Dre Vohra a une formation en pédiatrie, en pharmacologie clinique et en épidémiologie clinique, avec une expertise en matière de revues systématiques, d’essais contrôlés randomisés, d’essais à effectif unique, de surveillance active et de recherche sur la sécurité.