Conférenciers 

Samuel Benaroya, MDCM, FRCPC

Photo_Samuel Benaroya.jpg

Dr Samuel Benaroya est vice-principal adjoint et vice-doyen exécutif (Santé et affaires médicales) de la Faculté de médecine de l'Université McGill. Il a occupé le poste de vice-doyen des affaires interhospitalières, de 1998 à octobre 2015, et le poste de vice-principal intérimaire des affaires médicales et doyen intérimaire de la Faculté de médecine, de juillet à décembre 2011.

Dans son rôle facultaire, Dr Benaroya est responsable de gérer et de renforcer les liens entre la Faculté de médecine et ses hôpitaux d'enseignement affiliés, ainsi qu'avec les agences gouvernementales impliquées dans les soins de la santé. Il est reconnu pour son approche collaborative au leadership.

Dr Benaroya a occupé divers postes de direction, notamment en tant que directeur adjoint de la Division de médecine interne générale, directeur des cliniques médicales et médecin-chef associé à l'Hôpital Royal Victoria, ainsi que directeur du Programme de résidence en médecine interne à l’Université McGill.  De plus, il est le coordonnateur du RUIS (Réseau Universitaire Intégré de Santé) McGill depuis la création des RUIS en 2004. Dans ce rôle, il est impliqué dans le développement et le renforcement des liens avec les différents partenaires du réseau McGill.


Suzanne Fortier, PhD

Suzanne Fortier

Suzanne Fortier assume les fonctions de principale et vice-chancelière de l’Université McGill depuis septembre 2013. Auparavant, la professeure Fortier a assuré la présidence du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada de 2006 à 2013. Elle a occupé le rôle de vice-principale à l’enseignement de 2000 à 2005 et de vice-principale à la recherche de 1995 à 2000 à l’Université Queen’s, située à Kingston en Ontario, où elle était également professeure au Département de chimie et à l’École des sciences informatiques.

Originaire de Saint-Timothée, au Québec, la professeure Fortier a obtenu un baccalauréat en sciences (1972) et un doctorat en cristallographie (1976) de l’Université McGill. Elle a reçu le prix Clara Benson, qui souligne l’apport remarquable de femmes au secteur de la chimie (1997), le prix d’entrepreneuriat de Communications et technologie de l’information Ontario (1997), le prix de reconnaissance pour service exceptionnel de l’Université Queen’s (2005), un doctorat honorifique des universités Thompson Rivers et Carleton (2006 et 2014, respectivement), ainsi que la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II (2012). Suzanne Fortier est Officier de l’Ordre national du mérite de France, membre de l’Association américaine pour l’avancement des sciences et membre à titre spécial de la Société royale du Canada (2015).

La professeure Fortier est membre et vice-présidente du Conseil des sciences, de la technologie et de l’innovation. Elle est membre du jury international d’Investissements d’Avenir IDEX 2014 de France, du comité stratégique d’Investissements d’excellence Bordeaux et de la Table ronde sur le milieu des affaires et l’enseignement supérieur au Canada. Elle siège également au conseil d’administration de Montréal International, du Conference Board du Canada et d’Universités Canada. La professeure Fortier a siégé à de nombreux conseils d’administration et comités, dont celui du Conseil d’experts en sciences et en technologie du gouvernement fédéral, de la Fondation canadienne pour l’innovation, du comité directeur des Réseaux de centres d’excellence, du Groupe d’étude sur la compétitivité, la productivité et les progrès économiques de l’Ontario et de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. 


Antonia Maioni, MA, PhD

Dr. Antonia Maioni

La professeure Maioni est vice-doyenne à la recherche et aux relations internationales à l’Université McGill. Elle enseigne aussi au Département de science politique et à l’Institut des politiques sociales et de la santé.  De 2001 à 2011, elle a été titulaire d’une Chaire William Dawson et a dirigé de l’Institut d’études canadiennes de l’Université McGill. Elle enseigne en politique canadienne et publique, au volet Notions fondamentales en médecine et médecine dentaire et à la maîtrise internationale du programme de leadership en santé. Ses publications traitent de la politique sociale et de la santé, de la politique canadienne et québécoise et de la politique comparée. Ses travaux de recherche ont été financés par le CRSH, les IRSC, le FRQSC, Max Bell et l’AUCC.   

Sur la scène nationale, la professeure Maioni a présidé la Fédération des sciences humaines de 2013 à 2015 et a été membre du conseil de la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé et de l’Institut de recherche en politiques publiques. Elle siège actuellement au conseil de recherche de l’Institut canadien de recherches avancées. Elle est souvent invitée à commenter la politique canadienne, la politique du Québec et la politique en matière de santé dans les médias francophones et anglophones du Canada.

La professeure Maioni est titulaire d’un baccalauréat de l’Université Laval, d’une maîtrise de l’École des affaires internationales Norman Paterson de l’Université Carleton et d’un doctorat en sciences politiques de l’Université Northwestern. Elle a été professeure invitée à la Mailman School of Public Health de l’Université Columbia, au Center for European Studies de l’Université Harvard, au North American Studies Program de l’Université Duke et à l’Institut Universitaire Européen.


Leonard Aucoin, MPs, MPH

Leonard Aucoin

Mr. Aucoin est conseiller stratégique en santé et services sociaux depuis plus de 30 ans. Il a exercé son métier auprès de Centres de santé et de services sociaux, de Centres hospitaliers universitaires, de Facultés de médecine, de Centres de recherche. Il a été membre de la commission Clair, président du Comité d’examen sur la prévention et le contrôle des infections nosocomiales, chargé de projet de la création de l’INESSS, membre du conseil d’administration d’Agrément Canada et d’Accreditation Canada International. Sur le plan de la recherche, il a été membre du conseil d’administration du Consortium de recherche en oncologie clinique du Québec (Q-CROC), du Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du Québec (RRISIQ) et du comité scientifique international de l’Institut de Bioenginyeria de Catalunya (IBEC). Il est présentement membre du conseil scientifique de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et sécurité du travail (IRSST). M. Aucoin est titulaire d'une maîtrise (M. Ps.) et a complété sa scolarité de doctorat en psychologie clinique à l'Université de Montréal. Il est aussi titulaire d'une maîtrise en santé publique (MPH), option planification et politiques de santé, de l'Université de la Californie à Berkeley.


Rebecca Rosen, MD

Dr. Rebecca Rosen

La Dre Rosen est membre chevronnée en politique de la santé du Nuffield Trust, médecin généraliste dans le sud-est de Londres et spécialiste agréée de santé publique. En matière de politiques, elle s’intéresse notamment au développement des soins de première ligne, aux soins intégrés, aux rôles émergents des groupes médicaux au sein du National Health Service (NHS) et au commissioning (planification et achat de services du NHS pour répondre aux besoins en santé de populations locales). La Dre Rosen participe à diverses études sur la façon dont la combinaison de mesures, politiques et réglementations incitatives contribue et nuit au progrès et au changement en médecine générale et dans les soins de première ligne dans le monde entier.

Dans son cabinet de médecine générale, la Dre Rosen dirige des travaux visant à améliorer la continuité et la qualité des soins destinés aux personnes atteintes de maladies chroniques complexes, ainsi qu’à appliquer les principes du modèle de soins aux malades chroniques dans un contexte de pratique clinique. Rebecca a auparavant assumé des fonctions en tant que directrice médicale d’Humana Europe; membre chevronnée de l’organisme The King’s Fund; ainsi qu’au sein du NHS et de départements universitaires en santé humaine. En recherche, elle s’est intéressée notamment à la diffusion de nouvelles technologies médicales et au choix du patient.

La Dre Rosen a été membre de l’organisme dirigeant du Greenwich Clinical Commissioning Group (CCG) de 2011 à 2015 et est maintenant une des responsables cliniques de son réseau local de fournisseurs de médecins généralistes qui relie sept cabinets comptant 72 000 patients.


Joshua Tepper, MD, MPH, MBA

Dr. Joshua Tepper

Le Dr Tepper est médecin de famille ainsi que président et chef de la direction de Qualité des services de santé Ontario. Avant d’assumer ces fonctions, il a été le premier vice-président à l’éducation au Centre Sunnybrook des sciences de la santé et le premier sous-ministre adjoint (SMA) à la Division de la stratégie des ressources humaines dans le domaine de la santé du ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario. Outre son rôle en élaboration de politiques et en recherche en matière de santé à l’échelle provinciale, le Dr Tepper est également actif à l’échelle nationale à titre de médecin principal de Santé Canada, scientifique adjoint à l’Institut de recherche en services de santé (IRSS) et consultant en recherche pour l’Institut canadien d'information sur la santé (ICIS). Son leadership dans ces fonctions lui a valu plusieurs prix provinciaux et nationaux. 

Le Dr Tepper n’a jamais cessé d’exercer, demeurant au service de populations marginalisées et assumant des fonctions de leadership clinique. Auparavant, il a été le directeur médical d’Inner City Health Associates, président de l’Inner City Family Health Team ainsi que vice-président de la Société de la médecine rurale du Canada. Le Dr Tepper exerce la médecine au sein de l’équipe de santé familiale de l’Hôpital St. Michael’s et au service des urgences de l’Hôpital général de North York.

Le Dr Tepper est titulaire d’un diplôme en politique publique de l’Université Duke, d’une maîtrise en santé publique de Harvard et d’un MBA de la Richard Ivey School of Business.


Robert Reid, MD, PhD

Dr. Robert Reid

Robert Reid est scientifique en chef à l’Institute for Better Health, l’organisme de recherche de Trillium Health Partners à Mississauga, en Ontario. Il est responsable de la mission de l’institut qui vise à améliorer la santé et la prestation des soins de santé par des travaux de recherche effectués à Trillium Health Partners et avec des partenaires communautaires. Le Dr Reid est reconnu à l’échelle internationale pour ses travaux de recherche sur le développement et la mise à l’essai d’innovations fondées sur la population en matière de soins de première ligne, de services préventifs et de soins de longue durée.

En plus de ses fonctions chez Trillium Health Partners, le Dr Reid est professeur de santé publique à l’institut de politique, de gestion et d’évaluation de la santé de l’Université de Toronto. Il est également chercheur affilié au Group Health Research Institute de Seattle, professeur auxiliaire de santé de la population et de santé publique à l’Université de Colombie-Britannique, et professeur agrégé affilié en services de santé à l’Université de Washington.

Le Dr Reid a obtenu son diplôme de médecine de l’Université de l’Alberta. Il a effectué une maîtrise en santé publique (épidémiologie), une résidence médicale en santé publique, et un doctorat en politique et gestion de la santé à la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health. Le Dr Reid est Fellow de l’American College of Preventive Medicine.


Magali Bigras, MD, CMFC

Une graduée de l’Université de Sherbrooke, Dr. Bigras a fait sa résidence en médecine familiale à McGill, dans l’UMF de Gatineau. Elle est à présent médecin de famille au GMF-UMF de Gatineau et l’Hôpital de Gatineau, et fait du suivi clinique de clientèle à prédominance vulnérable et de la médecine hospitalière. Elle est responsable de l’informatisation de la clinique et est une conférencière lors de congrès régionaux et provinciaux. 

De plus, Dr. Bigras est directrice à l’éducation pour l’UMF de Gatineau et chargée d’enseignement clinique à l’Université McGill. Elle participe à la  supervision de résidents et d’étudiants en médecine familiale, et est une clinicienne-chercheure, un membre du groupe central de recherche de l’Université McGill, du Réseau-1 Québec et de l’axe de recherche de première ligne du CISSS de l’Outaouais. 


Annick Gauthier, PhD

Annick Gauthier

Annick Gauthier est une étudiante de troisième année en médecine au parcours peu habituel – elle a opté pour la médecine clinique après sept ans à la barre de son propre laboratoire de recherche pour le compte d’une société pharmaceutique.

Elle a obtenu un baccalauréat en biochimie à l’Université Concordia, puis un doctorat de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), sous la direction du Pr Brett Finlay. Après des études postdoctorales à l’Université Rockefeller, avec le Pr Charles Rice, elle a mené des recherches axées sur la découverte de médicaments pour combattre l’hépatite C, les rhinovirus et le cytomégalovirus dans son propre laboratoire à Boehringer Ingelheim Canada Ltée. Au fil de ses travaux, elle a réalisé qu’elle pourrait contribuer à améliorer le système de santé et aider directement les gens en devenant médecin, ce qui l’a conduite à entamer des études de médecine à l’Université McGill.

En plus de ses réalisations universitaires et scientifiques, Annick a toujours été active dans la direction de groupes étudiants et communautaires. Elle a siégé à de nombreux comités à l’Université McGill, coprésidant notamment le Groupe d’intérêt des étudiants en médecine de famille. Sa formation en recherche lui a permis de devenir l’auteure principale et la codirectrice de l’analyse indépendante des étudiants pour l’agrément du programme de MDCM de l’Université. Dans la communauté, Annick s’implique bénévolement à l’école de ses enfants, en plus de faire partie de l’équipe de direction de Vitamin Sport, une initiative menée par des étudiants en médecine en collaboration avec des écoles primaires de la région pour promouvoir la santé, la nutrition et l’esprit sportif grâce au jeu. Ces projets bénévoles lui ont permis d’atteindre trois objectifs à la fois : aider son université, l’école de ses enfants et sa communauté. Annick a récemment reçu le prix Susan et Ron Flam du Temple de la renommée médicale canadienne en reconnaissance de son importante contribution.


Sophie Charland, MSc, IPS-PL

Infirmière depuis 1989, Sophie Charland a travaillé principalement dans les unités de soins critiques. Elle a obtenu sa maîtrise de l’université de Montréal en 1996 et sa formation d’infirmière praticienne de première ligne de l’université d’Ottawa en 2003. Elle a travaillé comme conseillère clinique pour le secteur des soins critiques à Ste-Justine pour les unités de soins intensifs et de cardiologie ainsi que pour le CSSS de Laval, site Cité de la santé, dans le secteur des soins critiques. Elle a partagé ses responsabilités cliniques avec l’enseignement à titre de professeure invitée à l’Université de Montréal pendant 4 ans. Elle a débuté sa pratique comme infirmière en pratique avancée avant que le rôle de l'IPSPL soit reconnu au Québec pour le CSSS du nord de Lanaudière en 2006 puis officiellement comme infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne en 2008. Elle a travaillé sur plusieurs sites pour le territoire de Lanaudière nord tout en participant au développement de projets qui maximisent les compétences de toutes les infirmières. Elle travaille depuis 3 ans au sein du GMF Rousseau-Moncalm, site St-Lin en collaboration avec une équipe médicale et infirmières pour assurer le suivi de clientèles de tous âges tout en contribuant au développement de la pratique infirmière et à la supervision de stagiaires IPSPL.

Ses grands projets incluent le développement de la pratique infirmière et de la pratique des IPS-PL, le développement du jugement clinique, l’évaluation et la surveillance de la clientèle et la qualité des soins. Elle a participé au développement et à la mise sur pied du programme d’infirmière praticienne de première ligne à l’Université Mc Gill. Elle agit comme experte clinique pour l’OIIQ et le MSSS ainsi que pour plusieurs autres organismes et travaille comme chargé de cours pour l'université McGill ainsi que pour l'UQAT.


Anne Usher

Anne Usher

Jeune infirmière inspirée par le Rapport Castonguay-Nepveu, les mouvements de santé communautaire aux États-Unis et en Suède, ainsi que les modèles novateurs du Canada, Anne Usher fait depuis 40 ans la promotion de services de santé et sociaux communautaires à Montréal. Tout a commencé par sa participation dans la clinique d’avant-garde Saint-Jacques. En qualité d’organisatrice communautaire, elle a travaillé au développement du CLSC Notre-Dame-de-Grâce et des services de soins à domicile pour les personnes âgées. Elle a siégé au Conseil canadien de développement social et au Conseil du statut de la femme du Québec. Depuis 2004, madame Usher œuvre bénévolement au sein de l’Initiative de réseautage et de partenariat (NPI) du Réseau communautaire de santé et de services sociaux (CHSSN), dont le but est d’améliorer les services de santé à l’intention de communautés anglophones isolées des quatre coins du Québec. Elle est aussi membre fondatrice et ancienne secrétaire des Amis du CUSM.


Roxane Borgès Da Silva, PhD

Roxane Borgès Da Silva

Roxane Borgès Da Silva est professeure adjointe à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal et chercheuse à l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal. Titulaire d’une bourse de recherche Junior 1 du Fonds de recherche du Québec – Santé) elle détient une Maîtrise en économétrie (spécialisation économie publique et économie de la santé) de l’Université d’Aix-Marseille II (France) et un PhD en santé publique de l’Université de Montréal (spécialisation organisation des soins de santé).

En avril 2012, elle a commencé une carrière de professeure sous octroi (professeur-chercheur) au département d’administration de la santé de l’Université de Montréal grâce à l’obtention d’une bourse de jeune chercheur de l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal (2012-2014). Depuis le 1er septembre de 2013, elle est professeure adjointe à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal. Elle enseigne l’économie de la santé à l’École de santé publique de l’Université de Montréal et la rédaction scientifique à la Faculté de sciences infirmières de l’Université de Montréal.

Ses intérêts de recherche portent essentiellement sur l’organisation des soins de santé primaires : évaluation et analyse des modes de pratique, des politiques, développement d’indicateurs de performance et de qualité. Elle a publié de nombreux articles sur les modèles de soins de santé primaires, la pratique des médecins et la prestation de services. Elle a participé à la réflexion autour du projet de loi 20 en présentant avec plusieurs collègues de différentes universités, un mémoire en Commission parlementaire. Elle est impliquée comme chercheuse principale et cochercheuse dans plusieurs projets de recherche financés par différents organismes. Elle a prononcé plusieurs conférences au plan national et international.


Jean-Louis Denis

Jean-Louis Denis

Jean-Louis Denis est professeur titulaire à l’École nationale d’administration publique (ENAP) et titulaire de la Chaire de recherche du Canada (niveau 1) sur la gouvernance et la transformation des organisations et systèmes de santé. Il est professeur invité au département de gestion du King’s College de Londres. Avant de se joindre à l’ENAP, il était professeur titulaire en gestion des soins de santé au Département d’administration de la santé de l’École de santé publique de l’Université de Montréal et directeur de l’Institut de recherche en santé publique de la même université.

Ses recherches actuelles portent sur l’intégration des soins et des services, les réformes des soins et la transformation des systèmes de santé, la rémunération des médecins et le leadership médical, la gouvernance clinique et le rôle des données scientifiques dans l’adoption et la mise en œuvre des innovations cliniques et de gestion. Il a été le chercheur principal du projet portant sur le remaniement des systèmes de santé soutenu par une subvention d’équipe des IRSC (2008-2013 – 2,5 millions de dollars). De 2000 à 2010, il a été titulaire de la Chaire de la FCRSS et des IRSC sur la transformation et la gouverne des organisations de santé.

En reconnaissance de sa contribution à la recherche universitaire sur les politiques de santé et la gestion des soins de santé, il a été élu membre de l’Académie des sciences sociales de la Société royale du Canada en 2002 et membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé en 2007. Il a présidé le conseil consultatif de l’Institut des services et des politiques de la santé des IRSC (2009-2012). Fondateur du programme de formation FORCES/EXTRA, qui vise à développer les compétences des gestionnaires canadiens de la santé en matière d’utilisation de la recherche, il y a également assuré la coordination de l’enseignement de 2003 à 2007.


Michel Clair

Michel Clair

Avocat à la retraite, membre du Barreau du Québec, membre de l’Ordre des administrateurs agréés du Québec, Administrateur de sociétés certifié (ASC), Mr. Clair a une longue expérience de dirigeant dans l’administration publique et privée. Il a assumé des responsabilités de Ministre et de sous-ministre dans différents ministères du Gouvernement du Québec, de dirigeant de société d’état, d’association patronale et pendant 13 ans il a assumé la présidence de Groupe Santé Sedna Inc.

Mr. Clair s’est joint au Groupe Santé Sedna Inc. en 2001 comme Président et chef de l’exploitation et est devenuchef de la direction l’année suivante. Il avait auparavant été Vice-président exécutif chez Hydro-Québec pendant 3 ans. Il a présidé la Commission d’études sur la santé et les services sociaux du Québec en 2000.

Mr. Clair est Président du Conseil de l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec, Président de Conseil de l’Alliance Santé Québec, membre aviseur du Conseil d’administration de Xplornet Communications Inc., administrateur du Conseil des entreprises privées en santé et mieux-être, collaborateur régulier du Collège des administrateurs de sociétés et conseiller municipal à Saint-Michel-de-Bellechasse.

Mr. Clair détient un DEC du Collège Jean-de-Brébeuf, un diplôme de 1er cycle en droit de l’Université de Sherbrooke, a complété une Scolarité de maîtrise en criminologie de l’Université de Montréal et est diplômé du Collège des administrateurs de sociétés.


Mark Karanofsky, MDCM, CCMF, FCMF

Mark Karanofsky est médecin de famille au Centre de médecine familiale Herzl de l’Hôpital général juif et dirige le programme d’études médicales de premier cycle du Département de médecine de famille de l’Université McGill. Il exerce en médecine générale et effectue des activités cliniques additionnelles au CHSLD juif de Montréal, en admissions en soins de courte durée et à la clinique de traitement des ulcères du pied chez les patients diabétiques. Il a obtenu son diplôme de médecine et effectué sa résidence en médecine de famille à l’Université McGill. Au cours des quatre dernières années, il a dirigé le développement de myMED Portfolio, un registre en ligne d’expériences cliniques significatives durant le cursus de premier cycle.


Miriam Boillat, M.D.

Miriam Boillat a obtenu son doctorat en médecine de l’Université McGill en 1983. Elle est professeure agrégée au Département de médecine de famille et vice-doyenne, Formation professorale depuis 2011.

Dre Boillat a occupé divers rôles de direction au sein de la Faculté de médecine au cours des 25 dernières années, dont ceux de directrice du programme de résidence en médecine de famille, directrice du développement professoral au Département de médecine de famille et directrice intérimaire du Département de médecine de famille. Dre Boillat a présidé la Section des enseignants du Collège des médecins de famille du Canada de 2011 à 2014.

Dre Boillat exerce et enseigne la médecine de famille au Centre hospitalier de St. Mary, un hôpital montréalais affilié à l’Université McGill. Elle joue actuellement un rôle actif en éducation médicale au premier cycle et au niveau postdoctoral, ainsi qu’en formation professorale. Ses intérêts de recherche touchent l’éducation médicale, et tout particulièrement le volet de la formation professorale. 


Jean Rochon, MD, PhD

Dr Rochon a connu un triple parcours d’universitaire, de médecin spécialiste en santé publique et d’homme politique.  Il est  professeur émérite à l’Université Laval et attaché à titre d’expert-conseil à l’Institut national de santé publique du Québec

Il est titulaire d’une licence en droit de l’Université de Montréal, d’un doctorat en médecine de l’Université Laval et d’un doctorat en santé publique de l’Université Harvard.  L’Université catholique de Louvain lui a décerné on doctorat honorifique et l’association canadienne de santé publique sa plus haute distinction, le prix R.D. Defries.

Il a assumé à l’Université Laval les fonctions de directeur du département de médecine sociale et préventive (1970-1979) et de doyen de la Faculté de médecine (1979-1985).  Il quitte ce poste pour présider la Commission d’enquête sur les services de santé et les services sociaux constituée par le gouvernement du Québec.  Après le dépôt du rapport à la fin de 1987, il a rejoint l’Organisation mondiale de la santé d’abord comme directeur des programmes au bureau régional de l’Europe puis comme directeur de la protection et de la promotion de la santé au siège de l’OMS à Genève. 

De retour au Québec au début de 1994, Il assumera successivement les postes de ministre de la Santé et des Services sociaux, ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie et ministre d’État à l’Emploi et à la Solidarité sociale et au Travail.  


Claude Castonguay

Ancien ministre de la santé et ancien Président de la commission Castonguay en 1970. 


David Eidelman, MDCM FRCPC FACP

Diplômé en médecine de l’Université McGill en 1979, le Dr David Eidelman a pratiqué comme pneumologue pendant plus de 30 ans. Après avoir complété sa résidence en médecine interne à Toronto, Dr Eidelman est retourné à McGill pour compléter sa formation en pneumologie. Il pratique dans les hôpitaux du CUSM depuis 1984. Au-delà de ses responsabilités cliniques, le Dr Eidelman a dirigé un laboratoire de recherche sur les bronchopathies pulmonaires inflammatoires. Dr Eidelman a occupé plusieurs postes en administration hospitalière et universitaire, notamment comme chef du département de médecine du CUSM et directeur du département universitaire de médecine entre 2004 et 2011. Le Dr Eidelman est doyen de la faculté de médecine et vice principal pour les affaires de la santé à l’Université McGill depuis 2012. Il est également président du RUIS McGill.